Une semaine aux championnats du monde

A la demande du comité handisport de la région Languedoc Roussillon, j’ai passé une semaine à Lyon pour conduire des athlètes dans Lyon. La mission consistait à transporter les compétiteurs et leurs accompagnateurs entre leurs hôtels, les stades d’entraînement et de compétition ou les gares ou l’aéroport. Lyon au mois de Juillet, 35° à l’ombre, clim en panne ….. ouppps qu’allait-il faire dans cette galère ?

Et bien non, au delà de l’aspect valorisant de la participation au bon déroulement d’un championnat du monde organisé en France, le contact avec les athlètes est un vrai plaisir. La plupart est restée très abordable. Et puis avoir l’opportunité de conduire dans les couloirs réservés aux bus devant la maréchaussée, c’est rare !

Même si je n’ai pas eu beaucoup de temps pour le faire, notre badge nous permettait d’accéder aux compétitions par une entrée dédiée, la possibilité d’accéder quasiment à la piste, extra. Voir les coureurs sur le stade d’entraînement, pour ceux qui doutent de la capacité de ces athlètes, ce sont de vrais champions, du très haut niveau.

Pour n’évoquer qu’un souvenir, ce sont les Namibiens que j’ai eu le plaisir de ramener à leur hôtel. Une toute petite délégation de 8 athlètes, ils ont ramené 6 médailles. Un soir, avec une médaille d’or pour un déficient visuel, ils ont mis une ambiance de feu dans le mini-bus, impossible d’entendre les indications du GPS. Une fête, la joie partagée par tous pour le succès de leur champion, communicatif. Une minute pour prendre une photo, le bonheur ça ne se trouve pas en lingots, mais en petite monnaie comme dit la chanson …. et pourtant ça pèse une médaille de champion du monde !

Christian GREMAUX

Exif_JPEG_420

Photo athlète Namibien médaillé d’Or

Publicités