Le défi des « 100 cols » en tandem

Jean-Marc et Daniel ont relevé le défi des « 100 cols » en tandem.

Pour faire partie du club des « 100 cols », il faut une belle opiniâtreté et des gros mollets. Car le tarif exigé par les responsables de cette association, crée en 1972, n’est pas à la portée du premier venu.

Les postulants doivent franchir à vélo au minimum 100 cols différents dont 5 de plus de 2000 mètres d’altitude.

Jean-Marc Moret et Daniel Gouy ont relevé le défi et atteint ces exigences. Ils sont désormais membres de cette confrérie cyclo-montagnarde qui regroupe plus de 3000 adhérents. Un point important éclaire cependant leur réussite d’un halo particulier : Jean-Marc est malvoyant et c’est en tandem que ces deux compères ont accompli leur exploit.

En fait, Daniel a depuis longtemps acquis sont statut de membre des 100 cols. Lorsqu’il décide de rejoindre le club, il totalise déjà près de 300 passages montagneux répertoriés par la confrérie.

Son accession fut donc une simple démarche administrative. En 2003, il élargit son activité cycliste en s’initiant au tandem comme guide du Montpellier Tandem Club Handisport. Sa rencontre avec Jean-Marc lui inspire de faire entrer, dans la communauté des 100 cols, un handicapé. Daniel prend en charge l’entraînement de son partenaire. « Au début, Jean-Marc, qui n’appréciait pas trop les côtes, semblait intéressé par le challenge, mais restait dubitatif devant le nombre de cols à franchir. »

Jean-Marc, déficient visuel suite à une maladie, ne distingue que quelques ombres et lumières. Il découvre le tandem au Téléthon 2002. Pour lui, c’est une révélation et Jean-Marc décide, l’année suivante, de participer au raid cycliste Paris – Saint-Pétersbourg, puis de s’inscrire au MTCH. Au sein du club montpelliérain, il trouve en Daniel un ami et un pilote avec qui il se sent en parfait accord. Au hasard de leurs sorties, les deux associés franchissent des passages de plus en plus élevés pour finir par organiser de véritables chasses aux cols. En approchant le chiffre convoité des 100 cols, ils durent envisager l’ascension des 5 passages à plus de 2 000 m prévus par le règlement. Ils atteignent ce difficile objectif dans les Pyrénées, en commençant par le Ventoux et les chemins muletiers du Canigou et en faisant tomber, pour finir, dans leur escarcelle la montée du Port de Pailhères dans l’Ariège.

Daniel, qui compte aujourd’hui plus de 1 000 cols à son actif, entre une seconde fois dans le club mythique. Jean-Marc remporte une victoire sur lui-même et devient le 1er handicapé membre des « 100 cols ». Une belle performance et une motivation supplémentaire pour les deux amis qui, entre courage et générosité, continuent à chasser les cols.

Jean-Marc et Daniel

Publicités