A la découverte des Symboles de La Grande-Motte

 Après l’accueil chaleureux de nos amis organisateurs de l’Association Sport Détente et Santé, et malgré un temps maussade, les «tandémistes» (5 tandems) présents se sont retrouvés au point de départ du circuit touristique avec leurs amis cyclistes.

En suivant les explications très documentées de notre guide, nous avons découvert une autre face de la Grande Motte et un peu de son histoire .

Après la présentation de la grande pyramide, nous roulons sous les pins, puis faisons une première halte à la  « PLACE DU COSMOS »,  appelée également «  Place du Soleil et de la Lune ».

C’est une place ronde qui symbolise le soleil, avec à sa périphérie, une demi sphère de béton rouge de bauxite qui  représente la terre tournant autour de l’astre. La demi sphère est coupée en deux par un escalier qui représente la trace humaine qui transforme.

Tout à coté, le « bassin de la Lune » , avec son fond  carrelé de petits carreaux blancs et bleus faisant apparaître un visage de femme et les vagues de la mer .

Nous repartons sous une petite pluie fine, vers la « passerelle des escargots » (normal par ce temps !)

Un petit effort pour gravir la pente et nous voilà au-dessus de la voie de circulation automobile. Un petit arrêt pour admirer l’architecture de la passerelle et des bâtiments qui nous entourent ; les boules placées  à l’extrémité des « cornes » en béton de chaque coté de la passerelle,  éclairent  les pas des promeneurs la nuit.

Nous redescendons de l’autre côté en direction du cimetière, dont le mur d’entrée présente une architecture remarquable dont son créateur Jean Balladur disait : « J’ai voulu animer le mur de clôture avec douceur comme un dernier sanglot »

Un petit tour sous les magnifiques pins et deuxième passerelle piétons  à franchir :  la passerelle des « LAMPADOPHORES ». C’est une passerelle dont les flancs sont surmontés de hautes sculptures en béton qui supportent les points lumineux. : « Silhouettes insolites d’une garde immobile et silencieuse prête à fermer La Grande Motte à d’éventuelles menaces venues de l’horizon » (Jean Balladur)

Nous sortons des pins pour rouler sur les trottoirs du bord de mer qui passent devant les restaurants d’où commencent à se dégager des odeurs prometteuses !!

Quelques personnes nous sollicitent pour « essayer le tandem », nous faisons un arrêt ,et  deux personnes  d’un  des restaurants font un petit tour en passager !

Le petit groupe repart , et le soleil pointe le nez très timidement !

Nous rejoignons tous les amis qui sont pour certains déjà installés à table, prêts pour la «sardinade », dont on peut  apprécier déjà les effluves !

Nous avons fait une très jolie promenade, avec des paysages, des odeurs et  beaucoup de chaleur…humaine .

Christian Moulin

Publicités